About
161_2243
161_2316
161_1186

Slow photgraphy.




Actualy, photographing has become a daily act for many of us. Technological evolutions give access to advanced equipment in the field of image making. Things that were unthinkable about twenty years ago are common today.


The omnipresence of the images that surround us may tend to make us forget that photography can be an art, and take time to realize the image is fully part of the discipline.


Forcing myself to work with specific material (no autofocus, fixed focal lengths, manual settings), I tend to take the time for each image, turn around the subject, observe it as much as possible to be able to magnify and testify what mw eyes catched.


In order to be able to practice this self-discipline on a daily basis, the material is always at hand, to satisfy the discoveries of the eye which, over time, improve itself and detects the incredible images that punctuate the course of each.


Photographer trained in film photography more than 20 years ago, the goal of my approach isn't retrograde, but the conscious deprivation of certain technologies opens doors, stolen from the one who can not take the time.




_______





Photographier est aujourd'hui un acte quotidien pour beaucoup d'entre nous. Les evolutions technologiques donnent accès à du matériel de pointe dans le domaine de l'image, ce qui était impensable il y a une vingtaine d'année est aujourd'hui la norme.


L'omniprésence des images qui nous entourent peut avoir tendance a faire nous oublier que la photographie peut être un art, et s'attarder à réaliser l'image fait pleinement partie de la discipline.


En travaillant avec du matériel spécifique (pas d'autofocus, focales fixes, réglages manuels), je m'efforce de prendre le temps à chaque image, de tourner autour du sujet, de l'observer autant que possible afin de pouvoir magnifier et témoigner de ce par quoi mon regard a été attiré.

Afin de pouvoir pratiquer cette autodiscipline au quotidien, le matériel est  en permanence à portée de main, pour satisfaire les découvertes de l'oeil, qui, au fil du temps, s'affute et détecte les images improbables qui jalonnent le parcours de chacun.


Photographe formé en Argentique il y a plus de 20 ans, le but de ma démarche n'est pas rétrograde, mais la privation consciente des certaines technologies ouvre des portes, dérobées à celui qui peut ne pas prendre le temps.



.


© Jeremie hynderick 2016